Skip to content

Enceinte large bande à pavillon

Une enceinte à pavillon : Quésako ?

Bien avant la démocratisation de l’électronique dans les années 2000, les designers ou fabricants d’enceintes acoustiques jouaient sur la physique-acoustique pour optimiser le rendu sonore final. En réalisant un peu d’archéologie numérique sur la construction d’enceintes, on observe de véritables prouesses techniques en menuiserie.

Sur la photo de gauche, on retrouve ce que l’on appelle une enceinte à pavillon en coin. Cette enceinte originale est disposée dans un angle entre 2 murs et le sol. Ce dispositif a été imaginé déjà dans les années 1940 avec le brevet Klipschhorn pour profiter des surfaces des pièces d’écoute pour prolonger la géométrie du pavillon de l’enceinte (photo à droite) - et ainsi améliorer le rendement acoustique… Ingénieux, non ?

Bill Fitzmaurice - un designer d’enceinte à destination des makers

Toujours dans les années 2000, j’ai découvert son site internet où il explique l'intérêt de ses créations par rapport à des enceintes professionnelles. Le rapport qualité/prix est intéressant pour celles ou ceux qui possèdent un minimum de connaissances en menuiserie et qui souhaitent tenter l’expérience. Contre une contribution modeste, il met à disposition les plans, notices et modèles 3D de ses conceptions pour l’audiophile, le musicien, le dj ou autres adeptes des ondes musicale.

Le choix de l’enceinte et sa fabrication

En 2021, je suis donc parti sur le modèle Jack 12, une enceinte composée d’un haut parleur 31 cm chargé par un pavillon avant, et d’un réseau linéaire de tweeter piezos. Pourquoi ce modèle ? En fait, j’avais en stock le modèle du haut-parleur (Eminence DeltaLite II 2512), et surtout : j’avais besoin d’une enceinte puissante, compacte pour mes activités d’acousticiens.

Du coup, un travail sur Fusion 360 pour revoir le modèle SketchUp de l’époque, faciliter l’usinage par la machine à commande numérique et l’assemblage final. Après quelques copeaux, d'heures passées et quelques vis d’assemblage, il est temps d’essayer !

Pas de mesure de la réponse en fréquence pour l'instant, mais déjà une sensation de réserve de puissance avec un ampli modeste (100 W/8Ohm). Que ça soit pour de la diffusion de musique pour pour la basse, je trouve qu’elle remplit plus que son contrat initial. Bref, ravi !